A3: L’application Surveillance du Trait de Côte 

 

 

 

 

 

English version

La description

 

Phénomène naturel, l’érosion côtière est devenue un enjeu majeur en France comme en Europe. Divers facteurs ont accéléré l’érosion côtière de nos rivages : des changements climatiques responsables de l’élévation du niveau de la mer ou de catastrophes naturelles plus violentes (tempêtes, marées, inondations…) aux impacts économiques (urbanisation, tourisme…).

 

La surveillance et la protection des zones côtières requièrent de la part des gouvernements et décisionnaires des mesures et des politiques adaptées à ces menaces. A divers niveaux, les acteurs doivent anticiper et adapter la gestion économique et environnementale, la prévention et l’information des populations régionales ou locales.

 

Dans ce contexte, l’application mobile proposée par le BRGM est un outil facilement utilisable mis à la disposition des experts chargés de la surveillance du trait de côte et des citoyens qui souhaitent s’impliquer dans l’observation des zones côtières: un outil innovant alliant ouverture des données et collecte participative d’information.   

 

L’application mobile “Observation du trait de côte » du BRGM met à la portée de chacun toutes les données ouvertes concernant le trait de côte et permet aux utilisateurs de venir enrichir la connaissance scientifique. Grâce au Hub Virtuel (VH) qui facilite l’agrégation des données, l’application a accès aux données scientifiques qu’elle affiche ensuite au travers de ses filtres spatio-temporels. Il est possible d’ajouter plusieurs couches sur le fond de carte et l’utilisateur peut enregistrer, éditer et avoir accès à ses propres données, compléter des données et inclure des photos prises sur place. L’outil permet aux utilisateurs authentifiés de faire des constats et des relevés intéressant les scientifiques et pouvant être mis à disposition du public. Il peut être utilisé en amont pour fournir de l’information et en aval pour partager ou remonter des constatations.

 

L’utilisateur de l’application ouvre un compte en ligne qui lui permet de créer et de partager des jeux de données grâce à l’outil de « crowdsourcing ». Les données produites dans le cadre de la collecte participative seront vérifiées et validées par un expert du trait de côte, ainsi seules les données approuvées seront finalement accessibles.

 

Développements récents: Les données ouvertes « Trait de côte » sont maintenant agrégées et accessibles sur l’application mobile. L’authentification est aussi opérationnelle. La prochaine étape visera à améliorer et renforcer l’interface utilisateur et la navigation entre les différentes couches géographiques côtières.

 

Perspectives/enjeux: il s’agit maintenant de mettre en œuvre des implémentations spécifiques à la collecte participative et d’impliquer les communautés d’utilisateurs pour tester et s’approprier ce nouvel outil.

This topic is available on the EOD Forum. Please feel free to use this Forum, you can comment, ask questions, etc. Our specialists responsible for the App will join in the discussion.

Device-2016-01-29-login:

lors de la création de données de type ‘crowdsourcing’, l’authentification est nécessaire

Device-2016-01-29-withdata:

vue des traits de côte lors de 2 acquisitions distinctes

Device-2016-01-29-dataselect:

choix des traits des côtes par provenance

Utilisateurs

 

L’intérêt de l’application “Surveillance du trait de côte » du BRGM pour les expert scientifiques est évidente pour relever et analyser les modifications du tracé de ligne sur site mais aussi pour sensibiliser leurs interlocuteurs, remonter des constatations ou des événements particuliers, pour récupérer ou fournir des données.

 

En France, plusieurs types d’utilisateurs sont identifiés qui peuvent être   producteur et/ou utilisateurs de données:

  1. Les experts du trait de côtes dans les différentes régions côtières (e.g. Observatoires des régions Aquitaine, Languedoc Roussillon) dont le rôle est de mesurer et constater les évolutions au jour le jour et de faire des recommandations pour la protection du littoral. Tous les réseaux producteurs de données (ONF, Collectivités locales, …) impliqués dans la surveillance des côtes de par leurs activités particulières.

  2. Les personnels des Conservatoires du littoral, observateurs de terrain motivés.

  3. Tous les membres d’associations sportives ou locales (surfers, randonneurs, associations en lien avec la nature et de l’environnement,…) ainsi que les parties prenantes économiques ou politiques qui peuvent être impliqués à différents niveaux et relayer ou remonter des informations via l’outil de « crowdsourcing ». (par exemple les services municipaux des villes impactés par le changement de trait côtier).

  4. L’avantage de ce concept est de proposer un moyen rapide pour alerter les autorités en cas d’évènement notoire, mais aussi d’aider à améliorer la connaissance scientifique quand les campagnes de relevés de terrain font défaut.

 

L’application mobile “Observation du trait de côte » est disponible au téléchargement du Google Play Store:

https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.brgm.energicod

 

 

Domaine

 

Environnement et évaluation des risques

 

Partenaire

 

Bureau De Recherches Geologiques et Minieres (BRGM), France